Bonjour, 

Une amie, qui aime aussi Bilal, m'a offert un très beau livre ou Bilal s'est amusé photographier des oeuvres du Louvre et à y ajouter les fantômes qu'il y a vu en visitant ce musée. Bon, je ne pense pas qu'il les ait vu réellement,  mais dans sa préface,  il décrit bien cette ambiance lourde d'un passé chargé en histoire et qui transpire le fantôme.  Sans doute a t il ressenti des présences qui lui ont inspiré ce magnifique ouvrage plein d'oeuvres emblématiques qu'il a complété avec ses fameux fantômes. 

Alors moi, même pas peur, j'ai tenter de copier un de ses dessins. Bon, j'en ai choisi un pas trop dur, car refaire la Joconde avant même de commencer le dessin.... je ne me sentais pas de rivaliser avec Leonard !!!!!! Restons modeste ;-)

 

Image 4

 

Dans un premier temps, je vous présente le modèle que j'ai choisi. Vous aurez tous reconnu la Victoire de Samothrace qu'il a donc "revisité".

Image 22

Je me lance à mon tour !!! Je décide de commencer par représenter l'oeuvre de Aloyisias Alevratos (oui , c'est le nom du créateur de la Victoire ... un peu de culture au passage..) afin de ne pas risquer de gâcher totalement le dessin avec mes éventuelles approximations de dessinatrice en herbe.

Je vais devoir travailler la transparence tout en essayant de donner cette impression de flottement du fantôme dans l'air.

Le début de la statue me plait, je continu donc.

 

Image 28

 

J'attaque ensuite le visage du fantôme.  Les yeux en premier comme à mon habitude et je réfléchi  à la manière de réaliser cette fameuse transparence qui me pose soucis. Pour le moment, c'est juste une grosse tache blanche ......

 

Image 33

 

Je commence à sentir la façon de faire cette transparence,  légèreté du trait, utilisation de couleurs pales et beaucoup d'estompage aux doigts. 

 

Image 37

 

 

Image 4

Et voilà le résultat final. Je vous remets l'original ci-contre, histoire de bien voir la différence.  Certes, j'ai encore un peu de boulot à faire pour atteindre le degré de perfection du maitre Bilal, mais j'aime le résultat quand même.

 

Pour la petite histoire (encore un peu de culture...), sachez que cette oeuvre (la victoire) n'a pas été terminée par Aloyisias mais par son Maître Nicomaque. Eh oui, il s'est fait sectionner la tête, ainsi qu'une main, suite à la malencontreuse rencontre avec un fil tendu sur un chemin de forestier alors qu'il allait bon train (il était en retard) sur son chariot ! Comme quoi, rien ne sert de courir ........  

Bon we et bonne semaine, je ne reviendrai que dans une semaine pour d'autre oeuvres !!!!

 

Le livre en question est rempli d'anecdotes croustillantes sur ces oeuvres originales et leurs créateurs,  n'hésitez pas à me demander les coordonnées si cela vous tente.